La liberté, un beau concept

Les journalistes français Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier viennent d’être libérés après avoir été otages 547 jours en Afghanistan. D’autre part, Nelson Mandela, emprisonné vingt-six ans pour son engagement contre l’apartheid, fête son 92e anniversaire. Pas besoin de philosopher beaucoup pour comprendre la force du mot « liberté » à travers ces deux événements.

C’est cette notion de liberté que l’on retrouve dans le terme de « logiciel libre ». Bien sûr, on ne parle que d’informatique. Mais il s’agit, toutes proportions gardées, du même concept. Avec un logiciel libre, il y a de nombreux avantages et quasiment aucune contrainte (à part éventuellement de devoir redistribuer les modifications sous la même licence). On est libre de faire ce que l’on veut du logiciel. Un logiciel pour tous, par tous, pour tous les goûts et tous les usages. On maîtrise notre environnement numérique. Et tout cela parfaitement légalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *